Albert Bensoussan : CEO, Kering luxury, watches & jewelry division

couverture interview Albert Bensoussan

Baselworld se déroule cette année sans Girard-Perregaux ni Ulysse Nardin, étiez-vous satisfait du SIHH ?

La décision d’exposer leurs collections au SIHH a été initiée par nos manufactures horlogères Girard-Perregaux et Ulysse Nardin. J’ai décidé de les accompagner dans cette démarche au niveau du groupe [Kering, ndlr] car elle correspond bien au positionnement de chacune d’entre elles. Elle permet par ailleurs de rencontrer les partenaires de distribution plus tôt dans l’année et par conséquent d’avoir une meilleure perception de l’accueil des nouvelles collections. J’ai été très satisfait de constater que les distributeurs de Girard-Perregaux et Ulysse Nardin étaient très heureux de retrouver ces marques au SIHH et que les nouvelles collections avaient été très appréciées.

Kering a publié en février son meilleur résultat annuel depuis 2012, comment y contribue la division horlogère que vous dirigez ?

Comme vous le savez, les données individuelles concernant certaines de nos marques ne sont pas publiques. Globalement, le marché horloger a été marqué en 2016 par la prudence des réseaux de
distribution, tandis que les Maisons de joaillerie ont fait preuve d’une bonne résistance [malgré une base de comparaison élevée].

Le groupe évoque une année 2017 incertaine, quels sont les plus gros challenges pour Girard-Perregaux et Ulysse Nardin d’ici le prochain SIHH ?

Durant les périodes d’incertitude, il est important pour les marques de focaliser leurs actions sur la préparation de l’avenir. En ce sens, chacune des manufactures horlogères, Girard-Perregaux d’un côté et Ulysse Nardin d’un autre, a effectué un gros travail de concentration des collections autour d’un petit nombre de modèles iconiques. Nous avons également travaillé avec chacune des manufactures sur la réalisation de leur nouvelle plateforme de communication, y compris digitale. Enfin, le renforcement des équipes commerciales permet à chacune des manufactures une plus grande proximité avec leurs réseaux de distribution.

GMT_n51_FR_ipad-234Ulysse Nardin a entamé l’an passé un gros travail de repositionnement de la gamme de produits, quels aspects vous paraissent les plus aboutis jusqu’à présent (et quel est le retour des clients) ?

Je retiendrai pour Ulysse Nardin le lancement de la nouvelle collection Marine Chronometer. Ce modèle est équipé d’un calibre manufacture entièrement fabriqué chez Ulysse Nardin. Le raffinement et l’élégance de ses détails stylistiques permettent de bien comprendre la nouvelle approche de la marque. Par ailleurs, le concept InnoVision 2 a montré grâce aux dix inventions brevetées contenues dans ce projet, la capacité d’Ulysse Nardin à poursuivre sa stratégie d’innovation pour l’avenir.

Pour son CEO Antonio Calce qui s’est livré au même exercice, « Girard-Perregaux s’est reconnecté à son patrimoine », les premiers effets sont-ils déjà tangibles ?

Girard-Perregaux assoit de plus en plus sa crédibilité de manufacture de Haute Horlogerie grâce à ses nouvelles collections. La mise en valeur de l’incroyable richesse de son patrimoine se traduit cette année par la réédition de la collection Laureato et les extensions de la collection Ponts d’Or. On voit ainsi la capacité de Girard-Perregaux à bénéficier de l’authenticité et de la richesse de son patrimoine historique.

Avez-vous senti un effet GPHG après les deux prix de Girard-Perregaux ?

La reconnaissance professionnelle de la qualité du travail réalisé par Girard-Perregaux est un gage de bon augure pour l’avenir et un encouragement certain pour poursuivre les stratégies entamées. Même si l’impact sur les ventes au quotidien est difficile à mesurer, il est évident que la réputation de la marque bénéficie des deux prix reçus au Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2016 et que les détaillants y sont sensibles.

Qu’attendez-vous de la participation d’Ulysse Nardin à l’America’s Cup ?*

Ulysse Nardin est née autour du monde marin et a toujours développé de nombreuses activités autour de la mer. Depuis 2015 la marque a utilisé toutes les étapes du circuit préliminaire de l’America’s Cup pour y organiser des événements et accueillir des clients. Ces expériences privilégiées proposées à notre clientèle d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient se sont jusqu’à présent toujours soldées par un relationnel renforcé et un impact commercial tangible, qu’Ulysse Nardin renouvellera aux Bermudes ces prochains mois.

Où en est Boucheron dans son approche de l’horlogerie ?

Boucheron est avant tout une marque joaillière qui concentre pour l’instant son activité horlogère autour de la montre Reflet et de l’interchangeabilité des bracelets de cette montre ; tout en développant par ailleurs des créations de haute joaillerie dont certaines intègrent des montres.

A quoi doivent s’attendre les collectionneurs qui suivent Only Watch de la part de vos marques pour l’édition de novembre 2017 ?

Girard-Perregaux et Ulysse Nardin y participeront naturellement, par le biais à nouveau de créations uniques et emblématiques de l’identité de leur marque, mais il est trop tôt pour dévoiler les projets en cours d’élaboration**.

Review overview
})(jQuery)