12e Art : Des montres inspirées par les arts classiques

12e-art-montres-inspirées-1

Les arts classiques – architecture, sculpture, peinture, musique, poésie et danse – ne cessent d’inspirer des horlogers dont le savoir-faire est désormais reconnu comme un art à part entière, le 12e. C’était notamment le cas au SIHH.

L’ARCHITECTURE ET GIRARD-PERREGAUX

L’imposante Planetarium adopte une architecture cosmique pour présenter, outre l’affichage des heures et des minutes, trois complications savamment réalisées. Le tourbillon tri-axial maison, conçu en 2014, effectue ses rotations dans une cage en forme de lyre, sous un dôme en verre saphir. Un second dôme recouvre un globe terrestre dessiné en peinture miniature d’après une représentation du monde de 1791, au moment de la création de la marque. Il tourne en 24 heures pour indiquer, côté cadran, les zones où il fait jour et, côté fond, les zones où il fait nuit. Le trio se complète par une phase de Lune de haute précision cartographiée comme au XVIIe siècle, suite à l’invention de la lunette astronomique. Le boîtier offre une vision latérale sur le mouvement et le fond dévoile une platine noircie noircie rehaussée de ponts en or emblématiques de Girard-Perregaux.

LA SCULPTURE ET PIAGET

Pour orner la nouvelle Altiplano Double Jeu, une création composée de deux boîtiers superposés, Piaget a fait appel à Sara Ban et au tout nouveau métier d’art de son invention, la dentelle sur or. L’artiste s’appuie sur la technique du repercé manuel à la scie bocfil pour réaliser des dentelles sculptées à l’image des oeuvres textiles les plus fines. Pour ce faire, elle dessine avec des pointes et des compas, perce avec des mèches et des forets et ajoure avec des lames de scie. Le module supérieur de l’Altiplano Double Jeu Dentelle sur Or arbore un décor radiant illuminé de diamants taille marquise. Quand on presse sur le poussoir dédié, il se soulève pour dévoiler dans son entier un cadran délibérément minimaliste, d’un blanc immaculé comme le bracelet en alligator.

LA PEINTURE ET CARTIER

Chez Cartier, c’est l’or flammé qui fait son entrée parmi les métiers d’art pratiqués en horlogerie. Le cadran en or est orné d’une peinture colorée à la flamme, à diverses températures. En allant de la plus basse à la plus haute, on obtient le beige puis les différents tons fauves et enfin, le bleu. Il faut beaucoup de minutie pour maîtriser des couleurs qui évoluent à chaque passage au feu. Sous l’action des artisans maison, la tête de panthère apparaît saisissante de naturel, avec la luminosité de l’émail et la précision de la peinture miniature. Elle agrémente une montre Ronde Louis Cartier de taille généreuse sertie de diamants sur la lunette, la couronne et la boucle déployante.

LA MUSIQUE ET VACHERON CONSTANTIN

vacheron-constantinLa collection Traditionnelle de Vacheron Constantin accueille un nouveau mouvement maison qui associe un tourbillon, avec cage emblématique en forme de croix de malte et barrette nécessitant quelque 11 heures de polissage, et une répétition minutes qui sonne à la demande les heures, les quarts et les minutes. Le coffret-résonateur « La Musique du Temps », livré avec la montre, permet d’amplifier les sons produits par des timbres parfaitement ajustés. Cette Traditionnelle en platine ou en or rose, réservée aux boutiques de la marque, se distingue par un guillochage exclusif, réalisé à la main sur les cadrans. Elle présente en outre l’originalité d’afficher la réserve de marche au verso, via une aiguille en or noirci.

LA POÉSIE ET DEWITT

Avec l’Academia Out of Time, DeWitt oppose de manière poétique temps réel et temps virtuel. Le premier est matérialisé par une seconde morte qui sert à la fois de régulateur et d’indicateur des secondes dans le compteur de droite, le second est représenté par une invention maison, une seconde libre qui suit une course folle et sans fin dans le compteur de gauche. Le dernier modèle, l’Academia Out of Time Sparkling, logé dans un boîtier à colonnes impériales de nouvelle génération arbore un nouveau cadran fait main, issu des ateliers de la maison ; il scintille chaleureusement grâce à des paillettes d’or incrustées dans de la laque de couleur chocolat.

LA DANSE ET VAN CLEEF & ARPELS

Van Cleef & Arpels fait danser un papillon dans la Nature Enchantée de sa Lady Arpels Papillon Automate. Alors que les heures et les minutes s’écoulent sur un petit cadran excentré, le papillon bat des ailes de manière aléatoire, d’une à quatre fois d’affilée en fonction de la réserve de marche. Les battements se déclenchent à quatre minutes lorsque la montre est au repos et plus souvent quand elle est portée. On peut également produire le spectacle à la demande, via un poussoir. Il est d’autant plus réjouissant qu’il s’effectue dans un sublime décor en trois dimensions, réalisé par les artisans maison. On remarquera en particulier les herbes en émail plique-à-jour courbées, fruit d’une nouvelle technique expressément développée pour l’occasion.

Journaliste experte en horlogerie, elle présente des nouveautés tout en s’occupant de la rubrique 12e Art (l’art de la mesure du temps), qui établit un parallèle avec les arts classiques.

Review overview
})(jQuery)