A l’Emeraude, pour l’amour de l’horlogerie

Atmosphere Emeraude

GMT_n53_FR_PDF_num-219Après 18 mois de travaux titanesques, la famille Cremers a transformé la vénérable boutique de 60 m2 prisée des Lausannois et en référence absolue des adresses indépendantes en Suisse romande. Elle est érigée sur 400 m2 et sur trois niveaux mariant le chêne et le granit. Evoquer comme le fait Derek Cremers un projet extraordinaire et les travaux d’une vie n’est pas exagéré lorsqu’il s’agit de la formidable mutation par laquelle est passée A l’Emeraude, dont la récente stature donne non seulement une nouvelle dimension à la Place St-François, mais également à toute la capitale olympique. « Nous sommes conscients que nous ne sommes ni rue du Rhône ni Bahnhofstrasse et tenons à ce que nos clients vivent une expérience fidèle aux valeurs lausannoises et vaudoises. Nous avons utilisé des matériaux locaux comme le chêne ou le granit, aménagé des espaces d’accueil confortables et conviviaux, offrons une vue depuis le premier étage sur les bâtiments historiques de la place. Pour nous, il est très important que les clients nous rendant visite se souviennent d’un moment fantastique, durant lequel le professionnalisme, la connaissance du produit, la qualité du service et l’ambiance chaleureuse les convainquent de choisir ce lieu pour acheter leur prochaine montre ou bijou » s’enthousiasme le maître des lieux avec sincérité.

THIERRY STERN, Président de Patek Philippe, a déclaré : « Le nouvel écrin de la boutique A l’Emeraude et l’espace dédié que nous y occupons symbolisent notre volonté de nous rapprocher de la clientèle locale vaudoise ».

Pour simplifier la visite, distinguons trois espaces à travers lesquels la clientèle pourra évoluer selon ses affinités : l’entrée des boutiques intégrées Patek Philippe et Rolex, l’entrée de la boutique multimarques proposant aussi des bijoux* reliée, par un puits de lumière, à l’étage où le fonctionnel côtoie l’art de recevoir avec élégance et efficacité. Les clients VIP y apprécieront la discrétion et le confort cosy, pensés jusque dans les moindres détails. En coulisses, tout est conçu pour que la quinzaine de collaborateurs évoluent avec aisance et bien-être. Que ceux qui souhaitent découvrir le concept ultime des nouvelles boutiques Patek Philippe et Rolex se rendent A l’Emeraude, c’est le fin du fin, jusqu’aux décorations murales en clin d’oeil à la croix de Calatrava et aux célèbres lunettes cannelées. L’adresse a toujours été connue pour la qualité de son choix de montres dans les marques représentées, ce qui s’applique aussi à Rolex qui a décidé de faire confiance à cette GMT_n53_FR_PDF_num-220famille d’entrepreneurs en ouvrant cet espace avec eux. Toutes les nouveautés de Baselworld 2017 y sont disponibles. Dans le prolongement de l’espace Rolex, parfaitement intégré, l’espace Patek Philippe s’ouvre aux visiteurs avec chaleur et simplicité, respectant tous les codes de la marque. Ce rêve de collectionneur s’étend sur 100 m2 meublés avec goût et le juste milieu entre luxe et bien-être. C’est un cas unique en Suisse ! Formés à la fois chez Patek et chez Rolex, deux horlogers à plein temps assurent un service après-vente rapide, d’experts agréés. Leurs ateliers sur les deux niveaux sont équipés de machines pour l’étanchéité et le polissage. A tous les niveaux, la sécurité des clients et des équipes est intrinsèquement liée au professionnalisme qui prévaut. Elle est omniprésente, et invisible. A L’Emeraude, incontestablement l’un des plus beaux écrins de l’horlogerie en Suisse.

*Jaeger-LeCoultre, F.P. Journe, Hublot, Panerai, IWC, Voutilainen, Ulysse Nardin, De Bethune, Breitling, Tudor, Romain Gauthier, Reuge, Shamballa, Marco Bicego, Morganne Bello.

Rédacteur en chef des magazines GMT et Skippers dont il est le cofondateur depuis 2000 et 2001, Brice Lechevalier est aussi à la tête de WorldTempus depuis son intégration dans la société GMT Publishing, qu’il dirige en tant que co-actionnaire. Il a par ailleurs créé le Geneva Watch Tour en 2012 et conseille le Grand Prix d’Horlogerie de Genève depuis 2011. Côté nautisme, il édite aussi le magazine de la Société Nautique de Genève depuis 2003, tout en étant membre fondateur des SUI Sailing Awards (les prix officiels de la voile suisse) depuis 2009 et du Concours d’Elégance de bateaux à moteur du Cannes Yachting Festival depuis 2015.

Review overview
})(jQuery)