Audemars Piguet : calendrier de céramique

Focus-AP

Royal Oak Quantième Perpétuel

BOÎTIER : céramique, fond saphir, étanche à 20 m

DIAMÈTRE : 41 mm

MOUVEMENT : mécanique à remontage automatique (calibre 5134, 40 heures de réserve de marche)

FONCTIONS : heures, minutes, quantième perpétuel (date, jour, semaine, mois, années bissextiles, phase de lune)

CADRAN : gris et noir, aiguilles et index luminescents

BRACELET : céramique, boucle déployante en titane

Sélectionnée dans la catégorie « Calendrier » du Grand Prix de l’Horlogerie de Genève (GPHG), la Royal Oak Quantième Perpétuel 2017 va à l’encontre de sa version 2016, qui jouait la carte de la tradition en participant au grand retour de l’or jaune, et adopte un habillage résolument high-tech, tout en céramique noire. Ce matériau extrêmement résistant, quasiment inrayable, est très difficile à maîtriser. Pour être réalisé à la perfection, avec finition manuelle, le seul bracelet demande 30 heures de travail, soit 5 fois plus que son équivalent en acier. Sur le cadran, le motif « Grande Tapisserie » typique de la collection prend une tonalité assortie, ardoise, qui fait ressortir le réalisme photographique de la phase de lune astronomique. Quant au quantième perpétuel, il est indissociable de l’histoire d’Audemars Piguet qui, en 1955, fut la première à présenter un modèle doté d’un indicateur des années bissextiles. Née sport-chic, la Royal Oak est aujourd’hui à son aise dans tous les registres. Au GPHG de l’an dernier, le modèle Concept Supersonnerie s’est illustré en remportant le Prix de l’exception mécanique.

Journaliste experte en horlogerie, elle présente des nouveautés tout en s’occupant de la rubrique 12e Art (l’art de la mesure du temps), qui établit un parallèle avec les arts classiques.

Review overview
})(jQuery)