Rolex : perpétuel pour l’éternité

Focus-Rolex

Oyster Perpetual Datejust

BOÎTIER : lunette cannelée en or, glace saphir à loupe Cyclope, étanche à 100 m

DIAMÈTRE : 36 mm (disponible en 31 et 41 mm)

MOUVEMENT : mécanique à remontage automatique (calibre 3135, environ 48h de réserve de marche), balancier à inertie variable, spiral Parachrom courbe Rolex, chronomètre Superlatif certifié par Rolex et COSC

FONCTIONS : heures, minutes, secondes, date

CADRAN : (disponible en plusieurs couleurs)

BRACELET : acier ou or jaune Rolesor et acier, 3 ou 5 mailles, boucle déployante Oysterclasp ou fermoir invisible Crownclasp avec allonge rapide

Pour la marque de montre la plus célèbre du monde, « l’Oyster Perpetual Datejust est la montre de référence de celles et ceux pour qui l’élégance est par essence intemporelle ». Intemporalité n’étant pas synonyme de monotonie chez Rolex, cette évolution 2017 du modèle iconique se décline en trois tailles de boîtier (en or et/ou acier) et de nombreuses couleurs de cadran. La magie de la couronne reste intacte mais elle ne se repose pas sur ses lauriers. Sa nature depuis toujours innovante s’est d’ailleurs encore renforcée. Saviez-vous que la Datejust fut la première montre en 1945 à indiquer la date dans un guichet à 3h et non plus par une aiguille ? Créé en 1926, le boîtier de la collection Oyster a également introduit dans l’horlogerie le concept d’étanchéité, alors que l’esprit pionnier de Rolex s’était déjà illustré avec les premiers certificats chronométriques de montres-bracelets en 1910, et le rotor Perpetual breveté en 1931 assurant le remontage automatique. Aujourd’hui le mouvement de la Datejust bénéficie des dernières innovations de Rolex, par exemple d’un spiral Parachrom bleu breveté et capable de rester jusqu’à dix fois plus précis qu’un spiral traditionnel en cas de choc. En version 41 mm, cette nouveauté 2017 est équipée de la dernière génération de mouvement conçu par Rolex, intégrant 14 brevets. Il en existe d’ailleurs pour le bracelet, aussi résistant que confortable et séduisant.

Rédacteur en chef des magazines GMT et Skippers dont il est le cofondateur depuis 2000 et 2001, Brice Lechevalier est aussi à la tête de WorldTempus depuis son intégration dans la société GMT Publishing, qu’il dirige en tant que co-actionnaire. Il a par ailleurs créé le Geneva Watch Tour en 2012 et conseille le Grand Prix d’Horlogerie de Genève depuis 2011. Côté nautisme, il édite aussi le magazine de la Société Nautique de Genève depuis 2003, tout en étant membre fondateur des SUI Sailing Awards (les prix officiels de la voile suisse) depuis 2009 et du Concours d’Elégance de bateaux à moteur du Cannes Yachting Festival depuis 2015.

Review overview
})(jQuery)