RICHARD MILLE : tourbillon de technicité

Focus-Richard-Mille

Tourbillon RM 51-02 Diamant Twister

BOITIER : acier entièrement serti de diamants blancs et saphirs noirs, couronne dynamométrique sertie, 12 vis spline en titane grade 5, fond saphir, étanche à 50 m

TAILLE : 47,95×39,70 mm

MOUVEMENT : mécanique à remontage manuel (calibre RM51-02, 48h de réserve de marche), dispositif antichoc, arbre de barillet en Chronifer sans nickel, revêtement PVD sauf platine en onyx noir, finitions manuelles

FONCTIONS : heures, minutes, tourbillon, affichage de la réserve de marche à 10/11h

CADRAN : or blanc squeletté serti de 270 diamants

BRACELET : alligator avec boucle ardillon en or

SÉRIE LIMITÉE À 30 PIÈCES

De même qu’il existe très peu de marques horlogères sachant marier avec succès haute joaillerie et haute horlogerie high-tech, très peu d’heureuses élues porteront le Tourbillon RM 51-02 Diamant Twister. Impossible de réduire la sophistication ultime de cette série limitée Richard Mille à ses 270 diamants s’élançant en 14 arcs au-dessus du cadran en or et des ponts en titane, ni aux plus des 300 opérations nécessaires à la réalisation du boîtier tripartite typique de Richard Mille, dont les courbes sont ici soulignées de saphirs noirs. Bienvenue dans l’univers micromécanique du fraisage, étampage, meulage, polissage et satinage poussés à l’extrême sur ce galbe typique de Richard Mille, très confortable au porté mais très complexe à obtenir. Cet esprit de l’exceptionnel se reflète aussi sur la platine en onyx noir visible au verso que Richard Mille décrit comme « une pierre qui incarne l’équilibre et l’inspiration ». Il l’est tout autant par les finitions manuelles apportées au mouvement dont les adeptes de performance apprécieront le tourbillon, le balancier à inertie variable ou le cliquet de barillet à recul progressif, voire la couronne dynamométrique sertie de pierres précieuses dont le remontage permet d’afficher le maximum de la réserve de marche sur un disque rotatif situé entre 10h et 11h. Avec Richard Mille, les diamants ne sont plus seulement éternels mais avant-gardistes.

Rédacteur en chef des magazines GMT et Skippers dont il est le cofondateur depuis 2000 et 2001, Brice Lechevalier est aussi à la tête de WorldTempus depuis son intégration dans la société GMT Publishing, qu’il dirige en tant que co-actionnaire. Il a par ailleurs créé le Geneva Watch Tour en 2012 et conseille le Grand Prix d’Horlogerie de Genève depuis 2011. Côté nautisme, il édite aussi le magazine de la Société Nautique de Genève depuis 2003, tout en étant membre fondateur des SUI Sailing Awards (les prix officiels de la voile suisse) depuis 2009 et du Concours d’Elégance de bateaux à moteur du Cannes Yachting Festival depuis 2015.

Review overview
})(jQuery)