Ferdinand Berthoud : au cœur du mouvement

FB Une

Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.4

BOÎTIER : titane

DIAMÈTRE : 44 mm

MOUVEMENT : mécanique à remontage manuel, calibre FB-T.FC-2, tourbillon, 53h de réserve de marche, certifié COSC

CADRAN : noir ou argenté

FONCTIONS : heures, minutes, secondes, réserve de marche

FOND : saphir

BRACELET : alligator noir

ETANCHÉITÉ : 30 m

EDITION LIMITÉE : 20 pièces

Dans le sillage des chronomètres de marine du XVIIIe siècle, le Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.4 illustre la quête ultime de la précision. Son calibre chronomètre à tourbillon et force constante multiplie les détails techniques. Zoom sur une démarche tournée vers l’excellence.

Comment Ferdinand Berthoud, à son époque et avec les exigences de précision extrême requises pour la navigation au long cours, aurait-il imaginé et conçu ce garde-temps ? Qu’en aurait-il pensé et vers quels développements techniques se serait-il tourné ? En filigrane, telle une trame symbolique, ces questions accompagnent les développements techniques et esthétiques de la Chronométrie Ferdinand Berthoud. L’héritage de ce maîtrehorloger du Roi et de la Marine, inventeur de génie et talentueux écrivain, s’est imposé comme une figure tutélaire dans la conception du calibre qui, dans les coulisses d’un boîtier en titane de 44 mm, cadence le Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.4. A l’instar des mouvements des chronomètres de marine du XVIIIe siècle, ce dernier multiplie les détails techniques.

Visible à travers le fond transparent du boîtier octogonal, le mouvement à remontage manuel dévoile son architecture unique caractéristique de l’époque avec ses 15 ponts en maillechort et ses 3 semi-ponts en saphir refermés par des piliers en titane poli qui soutiennent les organes mécaniques. Grâce à l’usinage des ponts en saphir, la transparence autorise une plongée visuelle au coeur des composants dont les finitions ont été entièrement réalisées à la main avec des outils traditionnels. L’oeil y décèle le cône de réserve de marche poli – un dispositif rarissime – et le mécanisme de transmission par chaîne et fusée, notamment la construction originale, tête en bas et en suspension, du barillet et de la fusée. Côté cadran, la performance du calibre est incarnée par le tourbillon couplé au mobile des secondes. Constitué de 67 éléments regroupés dans une cage en titane d’un diamètre de 16,55 mm, il est l’un des piliers essentiels de la certification COSC. Un gage de précision pour ce Chronomètre Ferdinand Berthoud FB 1.4 présenté en deux éditions limitées à 20 exemplaires qui prolongent l’oeuvre de l’horloger, tant d’un point de vue technique que symbolique.

Journaliste spécialisée en horlogerie, sa plume met en scène des approches thématiques pour mieux découvrir l’horlogerie et présente également des nouveautés.

Review overview
})(jQuery)