H. MOSER & CIE : non-initiés s’abstenir

Focus-H.-Moser-&-Cie

Endeavour Tourbillon Concept

BOÎTIER : Or blanc 18 cts en 3 parties, fond saphir, gravure 1/20

DIAMÈTRE : 42 mm

MOUVEMENT : mécanique à remontage automatique (calibre HMC 804, 72h de réserve de marche), masse oscillante en or rouge 18 cts avec logo gravé, double spiral original, tourbillon volant

FONCTIONS : heures, minutes

CADRAN : vierge, Funky Blue avec décor rayon de soleil

BRACELET : cuir de koudou cousu et lustré main, boucle déployante en or blanc

SÉRIE LIMITÉE : 20 pièces

Provocation ? A peine déguisée. Understatement ? Assumé. Haute horlogerie ? revendiquée. Le tournant pris par l’ « autre » marque de Schaffhouse depuis quelques années affiche un profil de courbe ascendante. Conseillons aux collectionneurs de montres vintage des années 2040 d’acquérir aujourd’hui le Endeavour Tourbillon Concept, par qui H. Moser & Cie sublime l’essence du tourbillon et rend la tradition délicieusement attirante. Si peu de signes distinctifs (aucun logo ni index) rendraient-ils ce garde-temps de facto singulier immédiatement identifiable ? L’intensité du bleu immaculé rivalise de force avec l’omniprésence du tourbillon volant aux ponts savamment squelettisés. Les initiés devinent que le spectacle se poursuit au verso du boîtier en or blanc, où la masse oscillante en or rouge aussi squelettisée permet d’admirer le calibre de manufacture. Ils savent en outre que H. Moser conçoit ses propres spiraux et que ce mouvement est équipé d’un double spiral améliorant encore plus l’isochronisme. Mais s’avèrent-ils suffisamment connaisseurs pour réaliser que son entretien est par ailleurs facilité par la structure même du mouvement dont le tourbillon peut s’extraire indépendamment en cas de remplacement ? Les non-initiés peuvent se rassurer, les Endeavour sans tourbillon exercent également un pouvoir de séduction supérieur à la moyenne.

Rédacteur en chef des magazines GMT et Skippers dont il est le cofondateur depuis 2000 et 2001, Brice Lechevalier est aussi à la tête de WorldTempus depuis son intégration dans la société GMT Publishing, qu’il dirige en tant que co-actionnaire. Il a par ailleurs créé le Geneva Watch Tour en 2012 et conseille le Grand Prix d’Horlogerie de Genève depuis 2011. Côté nautisme, il édite aussi le magazine de la Société Nautique de Genève depuis 2003, tout en étant membre fondateur des SUI Sailing Awards (les prix officiels de la voile suisse) depuis 2009 et du Concours d’Elégance de bateaux à moteur du Cannes Yachting Festival depuis 2015.

Review overview
})(jQuery)