Focus: RICHARD MILLE

Mille et une gourmandises

Inutile de programmer un rendez-vous chez le dentiste ou d’envisager un régime draconien : les plaisirs horlogers concoctés par Richard Mille avec Cécile Guenat, directrice artistique de la collection Bonbon, se savourent sans aucun danger pour la santé. Parmi les dix modèles répartis en deux lignes, Douceur et Fruit, la RM37-01 Kiwi assure un shot de vitamines horlogères d’une redoutable efficacité. On se régale de son boîtier alternant carbone TPT noir et Quartz TPT vert superposés en strates, fruit d’une parfaite maîtrise de la science des matériaux. On se délecte de son cadran pareil à une boîte de gourmandises remplie de figurines sucrées, quartiers d’agrumes, sucres d’orge ou rubans acidulés, peintes à l’acrylique et laquées à la main. La texture de leur surface « cristaux de sucre » est obtenue par de l’émail broyé conjugué à du sable très fin utilisé dans les sabliers. Mais Richard Mille ne serait pas tout à fait lui-même sans la mécanique complexe d’un mouvement maison squeletté à remontage automatique équipé d’une date surdimensionnée et d’un sélecteur de fonctions. Une technique parfaitement huilée. Où devrait-on dire parfaitement sucrée ?

Journaliste spécialisée en horlogerie, sa plume met en scène des approches thématiques pour mieux découvrir l’horlogerie et présente également des nouveautés.

Review overview
})(jQuery)