Home / Business  / Stratégie  / Chronode & Cyrus

Chronode & Cyrus

A la tête de Chronode, Jean-François Mojon a participé à la conception et la fabrication de dizaines de montres, régulièrement distinguées au Grand Prix d’Horlogerie de Genève. Cyrus tient une place à part dans son activité.

Comment Chronode et Cyrus sont-ils liés ?

Ces liens existent à travers un même partenaire financier, depuis 2011. Cela veut dire que nous sommes liés mais indépendants. Chronode a une totale autonomie pour travailler avec des clients tiers, mais Cyrus a une part, une proximité particulière pour nous.

Quelles sont les particularités de votre collaboration avec Cyrus ?

On est impliqués au tout début du processus de développement et de création. Nous nous occupons du produit complet, faisons donc un travail d’habillement complet, en collaboration directe avec les designers. Et en plus, ce sont des produits que nous ne faisons pas tous les jours, qui demandent des solutions particulières, des exigences structurelles que nous devons définir régulièrement. Nous aimons le challenge, la part d’inconnu et cette marque s’inscrit dans cette dynamique-là.

Le développement d’un tourbillon vertical est très rare. Comment se définit-il ?

C’est la première fois qu’on met un tourbillon vertical en position centrale, avec un mouvement entièrement articulé autour. Les autres approches étaient de faire tout un mouvement vertical, ou de mettre un tourbillon vertical sur un côté. En le mettant au centre, cela permet une symétrie qui fait partie de l’identité de Cyrus. La marque utilise déjà deux couronnes de part et d’autre de la boite dans la collection Klepcys, avec ici en plus des aiguilles rétrogrades de chaque côté du cadran.

Quels sont les avantages d’un tourbillon vertical ?

Le tourbillon a été conçu pour les montres de poche, portées dans les positions verticales. C’est là que les erreurs de marche sont moyennées par le tourbillon. Dès que le tourbillon est à plat, il n’a plus d’effet. Dans le cas d’une montre bracelet, nous nous sommes dit que la position typique est plus horizontale que verticale, donc pour lui donner un sens dans une montre bracelet, on devait plutôt mettre le tourbillon en position verticale. Mais ces considérations chronométriques ne sont pas le seul attrait du tourbillon. Il représente une approche de maîtrise horlogère et dans ce projet, une recherche esthétique. Il traverse tout le mouvement, il est visible de tous cotés et il donne un volume bombé à la glace. Sa position conditionne toute une esthétique, complètement différente. Cela nous a donné une nouvelle possibilité d’expression.

Journaliste expert en horlogerie et correspondant régulier de WorldTempus. com, il alimente notre rubrique Innovation en la mettant à portée de chacun.

Review overview
})(jQuery)