Urban Jürgensen: rendez-vous avec « Alfred »

The Alfred

BOÎTE : acier, verre saphir bombé, fond saphir plat, étanche à 30m.

TAILLE : 42 mm

MOUVEMENT : mécanique à remontage manuel Urban Jürgensen P4, double barillet, 72h de réserve de marche, 21’600 alt/h

FONCTIONS : heures, minutes, petite seconde

CADRAN : argent massif grené, gravé et laqué, aiguilles en acier bleui

BRACELET: cuir de veau, boucle ardillon en acier

Malgré son nom un brin désuet en hommage à Jacques Alfred Jürgensen, dernier horloger de la dynastie Jürgensen né au Locle en 1842, The Alfred est une pièce bien ancrée dans la modernité et en phases avec les orientations actuelles de l’horlogerie et du e-commerce. Son esthétique ne déstabilisera pas les amateurs de la marque qui y retrouveront le classicisme épuré et les éléments signature d’Urban Jürgensen, comme le cadran grené, les cornes en forme de gouttes, finies à la main et soudées de manière invisible au boîtier, la couronne finement cannelée décorée du logo Urban Jürgensen, les chiffres arabes, et les très fines aiguilles en acier bleui. Sur cette montre, l’œil de l’aiguille des heures est pour la première fois en acier. Tout comme le boîtier de 42 mm. L’introduction de l’acier dans la collection démontre le souhait de la marque de s’adresser à une clientèle plus jeune appréciant un matériau moins luxueux et moins traditionnel, mais refusant toute concession à la bienfacture artisanale et à la technologie contemporaine.

Ces « millennials », pour qui le prix d’environ 14’500 euros de The Alfred en acier pourrait leur ouvrir les portes de la haute horlogerie, sauront apprécier que cette édition spéciale célébrant les nouveaux Ateliers d’Urban Jürgensen soit en vente en ligne sur le site de la marque uniquement. Cette commande facilitée s’accompagne d’une expérience client exclusive, très tendance. Chaque nouveau propriétaire d’une « Alfred » pourra venir prendre livraison de sa montre à Bienne, directement des mains du CEO d’Urban Jürgensen, Søren Petersen. Il aura également l’occasion de rencontrer les horlogers qui ont assemblé et décoré le mouvement P4 de leur montre, ainsi que les artisans qui ont travaillé de très nombreuses heures sur la réalisation des divers éléments du cadran. De quoi faire de chaque montre un véritable objet d’émotions.

Membre de la rédaction permanente de WorldTempus.com et de GMT, elle s’intéresse aux nouveautés et aux événements des marques.

Review overview
})(jQuery)