Vacheron Constantin: le nouveau rayonnement horloger des « fifties »

Fille de bonne famille, digne descendante d’une longue lignée de collections horlogères soulignées par la belle facture et la recherche de l’excellence, la Fiftysix a été présentée cette année au Salon international de la Haute Horlogerie  de Genève avec tous les honneurs qui lui sont dus. Il faut dire que les bonnes fées de l’horlogerie n’ont visiblement pas manqué de se pencher sur le berceau de cette montre aussi chic que technique pour lui léguer le meilleur de la Maison. Des 263 années de savoir-faire cultivé par Vacheron Constantin, la Fiftysix a ainsi hérité de la légitimité, d’un design ancré dans son temps et d’une mécanique à la précision sans faille. Sans renier l’histoire et la tradition qui l’ont inspirée, la Fiftysix ouvre cependant un nouveau chapitre pour Vacheron Constantin. Contemporaine avec un léger accent rétro, cosmopolite et dynamique, cette collection inédite composée de trois modèles déclinés en or et en acier, assure sur toute la ligne.

Pour dessiner la Fiftysix, les équipes de Vacheron Constantin ne sont pas partis d’une page blanche. Pour définir ses traits – et choisir son nom, elles se sont directement inspirées d’un modèle emblématique lancé en 1956, la référence 6073 qui, par son design typique incarne parfaitement la créativité foisonnante qui était celle de la Maison à cette époque. Cette référence historique se distinguait notamment par la forme de ses cornes, chacune constituant un pan de la croix de Malte, symbole incontournable de Vacheron Constantin. Autre caractéristique ayant servi de pierre angulaire à la création de la nouvelle Fiftysix, la référence 6073 s’était imposée comme l’une des premières montres à disposer d’un mouvement automatique – le calibre 1019/1, à une époque où la plupart des garde-temps étaient animés par des mouvements à remontage manuel. Enfin, si cette montre occupe une place à part dans les collections de la Maison, c’est aussi parce qu’elle se distinguait à l’époque par son étanchéité garantie grâce à la conception de son boîtier doté d’un fond à pans. Au beau milieu des années 1950, la conjugaison de tous ces éléments a contribué à faire de la référence 6073un exemple de modernité propice à traverser les époques et inspirer cette collection intemporelle, un brin rétro et pourtant tellement actuelle.

Point d’orgue de la nouvelle collection, la Fiftysix calendrier complet attire tous les regards. Sa carte maîtresse ? L’une des complications des plus appréciées par les aficionados et les collectionneurs. Rien de plus pratique en effet que de porter au poignet, à portée immédiate du regard, les indications du jour de la semaine, de la date et du mois. Sans oublier la phase de lune de précision qui s’ajoute à cette série de fonctions cadencées avec précision par le mouvement automatique, le calibre 2460 QCL/1, doté d’une masse oscillante ajourée en or 22 carats ornée d’une croix de Malte. Sa conception et son extrême précision permettent à la fonction phase de lune de ne nécessiter un ajustement qu’une fois tous les 122 ans – contre une fois tous les trois ans pour une phase de lune simple. Proposé en acier ou en or rose, ce garde-temps estampillé du Poinçon de Genève incarne à merveille la synthèse de la sophistication mécanique et de l’élégance du style Vacheron Constantin. D’un point de vue purement esthétique, la Fiftysix calendrier complet réinterprète avec un raffinement décontracté les éléments caractéristiques de la montre historique qui l’a inspirée. A commencer par la référence à la croix de Malte reprise sur les cornes du boîtier ou la glace à talon dite « box » dominant la lunette. Autrefois en plexiglas ou en verre minéral, elle est aujourd’hui taillée dans le saphir pour une résistance accrue aux rayures.

Autre caractéristique du modèle Fiftysix calendrier complet, l’élégance épurée de son cadran à secteurs. Le tour d’heures est rythmé par une alternance de chiffres arabes et d’index bâtons au look rétro tandis que la surface arbore deux tonalités grâce au jeu des finitions. Le raffinement ne s’arrête pas là. Le spectacle se poursuit ainsi côté mouvement. Le fond transparent du boîtier permet d’admirer les finitions du mouvement. Côtes de Genève, perlage et colimaçonnage contrastent avec la nouvelle masse oscillante dessinée par Vacheron Constantin spécifiquement pour cette collection. Ce rotor en or rose 22 carats poli-satiné et ajouré, avec croix de Malte rapportée et finition grenée-colimaçonnée, constitue une signature identitaire présente sur le calendrier complet, comme sur tous les modèles Fiftysix. Un signe de reconnaissance supplémentaire pour cette collection qui offre aux fifties un nouveau rayonnement.

Comment, avec plus de 260 ans d’existence au compteur, continuer à se réinventer sans tomber dans la redite ? Comment parvenir à revisiter le passé sans trahir le temps présent ? Avec la nouvelle collection Fiftysix, Vacheron Constantin semble avoir trouvé le juste dosage entre hier et demain. Outre l’une des complications favorites des amateurs d’horlogerie incarnée par le calendrier complet, l’inspiration et la créativité vont à l’essentiel avec le modèle Fiftysix automatique. Proposé dans un diamètre de 40mm en acier ou en or rose, il concentre tous les atouts identitaires de la collection. Un élégant boîtier rond prolongée par des cornes dont la forme fait référence à la fameuse croix de Malte, un look rétro-contemporain à porter en toutes circonstances, un mouvement à remontage automatique inédit équipé de la masse oscillante ajourée en forme de croix de Malte en or 22 carats… La Fiftysix automatique livre une belle interprétation de la référence iconique 6073 lancée en 1956. Si le nouveau mouvement de manufacture calibre 1326 privilégie les indications essentielles – heures, minutes, seconde centrale, quantième – il se distingue également par sa précision sans faille et ses magnifiques finitions – Côtes de Genève, perlage, colimaçonnage, visible à travers le fond saphir. Côté cadran, l’épure et la lisibilité sont de rigueur. Chiffres arabes et index en or rythment en alternance le cadran monochrome à double effet opalin-soleillé – gris sur la version acier ou argenté sur la version or rose. De forme bâton, les aiguilles heures et minutes en or ainsi que les index sont revêtus de matière luminescente.

Pour compléter la collection, Vacheron Constantin lève également le voile sur la  Fiftysix date jour. La filiation avec la pièce emblématique de 1956 apparaît là aussi comme une évidence. Croix de Malte, glace type « box », cadran à secteurs et mouvement automatique sont les signes distinctifs de cette pièce à l’indéniable inspiration fifties. Cadencées par le calibre 2475 SC/2, les fonctionnalités sont multiples. Jour de la semaine à 9h, date à 3h, réserve de marche à 6h… Le mouvement est en outre équipé d’un dispositif de stop-seconde. Visible au travers d’un fond saphir, la masse oscillante ajourée en or 22 carats, bénéficie d’un système de rotation équipé de billes en céramique. Celles-ci dispensent de tout besoin de lubrification et garantissent la longévité du mouvement. Enfin, conformément au visage caractéristique de la collection, cette version arbore un cadran monochrome à double tonalité, opalin-soleillé, auquel est ajouté un contraste par la présence de ses deux compteurs azurés. Chiffres arabes, index et aiguilles heures-minutes en or viennent rythmer le cadran de cette pièce qui se porte sur un bracelet en cuir d’alligator avec boucle déployante en acier ou boucle ardillon en or selon la version, avec demi-croix de Malte polie. Une allure rétro dont les codes s’inscrivent parfaitement dans l’air du temps. Une nouvelle signature de style pour un porter quotidien.

Journaliste spécialisée en horlogerie, sa plume met en scène des approches thématiques pour mieux découvrir l’horlogerie et présente également des nouveautés.

Review overview
})(jQuery)